NON aux JO 2024 à Paris

logo

Retrouvez-nous aussi sur Facebook : NonAuxJO2024AParis

Ce 27 juillet 2019 a été marqué par une déclaration commune de solidarité des organisations en lutte contre les JO de par le monde

NOlympics Anywhere :
Une déclaration commune de solidarité

La portée et l’ampleur des événements peuvent varier, mais les conséquences que les Jeux Olympiques déclenchent partout sont les mêmes : expansion de la surveillance policière et militaire, corruption endémique, gaspillage financier, dégradation de l’environnement, déplacement massif de gens et violation des droits individuels.

Ces résultats ne sont pas les symptômes d’un projet qui serait par ailleurs anodin. C’est la conception même des Jeux Olympiques qui en est la cause et servent les besoins et les objectifs des organisateurs des Jeux, ainsi que leurs intérêts les plus puissants et les plus élitistes au monde. Il s’agit d’événements extrêmement politiques qui amènent les athlètes à s’affronter sous la bannière du nationalisme, tout en exacerbant les rivalités et les conflits internationaux. Malgré l’affirmation selon laquelle les Jeux Olympiques transcendent la violence des guerres et des conflits, ils fournissent une excuse pour exploiter les habitants, opprimer les personnes déjà marginalisées et profitent à un petit nombre des riches, sous prétexte de célébrer la victoire des athlètes qui montent sur le podium. Cela est vrai quelque soit l’endroit où ont lieu les Jeux et c’est insupportable.

L’urgence de la crise sociale et environnementale n’a jamais été aussi forte. L’accès au logement est devenu de plus en plus difficile ces dernières décennies partout dans le monde. Le pouvoir que la technologie procure à la police et aux forces militaires a permis d’accroître la surveillance des populations et ce de façon toujours plus insidieuse. Nous sommes au bord d’une catastrophe écologique. C’est en ce moment de fragilité mondiale que nous pouvons le moins nous permettre des Jeux Olympiques et sa corruption qui partout exacerbent problèmes et crises auxquels nos villes sont confrontées.

Les membres du Comité International Olympique (CIO) savent que leur modèle est en crise. Ces dernières années, partout où les habitants ont eu l’occasion d’exprimer leur opinion sur les candidatures, la réponse a presque toujours été NON. Et aujourd’hui, nous voulons souligner que les maigres promesses du CIO concernant la réforme de la procédure et des frais de candidature ne sont pas suffisantes. Tant que nous ne supprimerons pas les incitations à l’exploitation et au profit qui piègent actuellement le sport mondial, aucune réforme ne sera suffisante. Tant que nous ne supprimerons pas les incitations qui poussent les politiciens à se positionner du côté des JO pour servir les caprices de l’élite mondiale au lieu de répondre aux besoins de leurs électeurs, aucune réforme ne sera suffisante.

Au lieu des Jeux Olympiques, nous voulons des logements pérennes et réellement abordables pour tous les habitants de nos villes, dans un environnement sain et durable, avec un accès à l’emploi, à l’éducation et à la culture. Au lieu des Jeux Olympiques, nous voulons repenser radicalement les méthodes de surveillance et de maintien de l’ordre existantes afin que nos communautés les moins favorisées, minoritaires et immigrantes ne soient plus criminalisées pour leur existence et leur survie. Au lieu des Jeux Olympiques, nous voulons avoir le pouvoir de décider de ce qui se passe dans nos villes en fonction de nos besoins réels, et non des intérêts spéculatifs de l’élite financière mondiale.

Aujourd’hui, cette vision pour nos villes est loin d’être une réalité. Les crises liées aux déplacements, à la pauvreté, à l’autoritarisme, au fascisme, à l’effondrement de l’environnement etc. se font sentir dans le monde entier. Dans chacune de nos villes et communautés, nous en ressentons les effets quotidiens. Nous reconnaissons que les mêmes forces, les mêmes institutions et les mêmes individus responsables de l’organisation des Jeux Olympiques dans nos villes sont responsables de chacune de ces crises. Les politiciens, les grandes entreprises et les spéculateurs immobiliers qui forment le réseau mondial du pouvoir en faveur des Jeux Olympiques n’offriront jamais de réformes significatives parce qu’ils profitent directement de ces crises.

Désormais nous sommes solidaires ; nous ne nous opposons pas seulement aux Jeux Olympiques dans les villes d’où nous venons. Nous ne voulons pas que les Jeux Olympiques trouvent d’autres villes organisatrices pour épargner nos villes de Tokyo, Paris et Los Angeles. Nous ne sommes pas seulement aux côtés de nos frères de Rio et de Pyeongchang, et aux côtés des communautés du monde entier qui ont été touchées par les Jeux ou qui y ont résisté avec succès dans le passé. Nous allons plus loin : nous exigeons la fin du Comité International Olympique. Tant que les forces corrompues qui sont à l’origine de ces événements parasites n’auront pas abandonné le contrôle, nous nous opposerons aux Jeux Olympiques partout.

Anti Pyeongchang Olympics Alliance
Hangorin no kai  No Olympics 2020
No Thank You to 2020 Olympic Disasters Link
NOlympics LA
NON aux JO 2024 à Paris

Appel pour un référendum
sur la candidature de Paris aux JO de 2024

for the english version, please click below
Call for a referendum on Paris’s bid for the 2024 Olympic Games

Nous, citoyens et citoyennes, n’acceptons pas que la décision de candidature de Paris aux JO 2024 ait été prise sans nous. Les villes de Boston, Toronto, Hambourg, Rome et maintenant Budapest ont renoncé à leur candidature – Hambourg l’a fait par référendum.

Pas de « jeux » de l’Argent, du béton et des sponsors !

Tous les Jeux olympiques se sont révélés ruineux pour les villes candidates.

Les Jeux olympiques ne seront pas la fête du sport mais des sponsors : Le CIO opère une prise de contrôle totale lors des Jeux. Les villes et Etats sont mis sous tutelle pendant la durée des Jeux. Ainsi, à Londres en 2012, une loi d’exception a été votée pour organiser une extraterritorialité en faveur des grandes marques, sponsors du CIO (MacDonald’s, Visa, Coca-Cola…) qui bénéficient également d’une défiscalisation massive.

Les Jeux olympiques seront ceux du béton : Les JO détournent l’argent qui pourrait être utilisé pour des projets sociaux plus utiles (éducation, santé, transports…).
Les Jeux servent de caution pour l’accélération du Grand Paris, projet anti-démocratique et anti-écologique. Privatisation de l’espace public, détournement des budgets publics, opération de propagande en direction des enfants des écoles et jusqu’à l’Université, vecteurs d’une distraction de masse : la liste est longue des reproches à adresser aux JO.
La maire de Paris était contre les Jeux avant de devenir maire, depuis elle a changé d’avis. Cela est contraire à la plus simple honnêteté.

Exigeons la tenue d’un référendum !


PÉTITION
http://www.mesopinions.com/petition/politique/appel-referendum-candidature-paris-aux-jo/28276


FACEBOOK
https://www.facebook.com/NON-aux-JO-2024-à-Paris-Appel-à-référendum-1824053984534737/?fref=ts


TWITTER
@NonAuxJO2024AParis


0769401817


ALT



logo

Call for a referendum on Paris’s bid for the 2024 Olympic Games

Author : Collectif Non aux JO 2024 à Paris
Created the 2017/02/17

A letter to François Hollande, Anne Hidalgo, Valérie Pecresse, Presidents of Departmental Councils and Mayors of Olympics sites cities

We citizens, do not accept that Paris’ decision to be a candidate to the Olympic Games 2024 was taken without consulting us. The cities of Rome, Boston, Toronto, Hamburg and now Budapest have withdrawn their bids and Hamburg has done so by referendum.

We refuse outrageously expensive Olympics Games benefiting the sponsors and construction companies while the taxpayers will be footing the bill.

All the Olympic Games have proved to be ruinous for the candidate cities.

The Olympic Games will not be the celebration of sport but sponsors: The IOC takes full control of the Games. Cities and States are placed under guardianship/surveillance for the duration of the Games. In London in 2012, an extraterritoriality was exceptionally voted to favor the brands, sponsors of the IOC (McDonald’s, Visa, Coca-Cola …).

The Olympic Games will be those of concrete: The Olympic Games misappropriate the money that could be used for more useful projects.

The Games serve as a guarantee for the acceleration of The Greater Paris, an anti-democratic and anti-ecological project. Privatization of public space, embezzlement of public budgets, propaganda operations targeting school children, carriers of mass distraction: the list of what can be held against the Olympics is long.

The mayor of Paris was against the Games before becoming mayor, since she changed her mind. This is contrary to the simplest honesty.

Let’s call for a referendum!


PETITION
http://www.mesopinions.com/petition/politique/appel-referendum-candidature-paris-aux-jo/28276


FACEBOOK
https://www.facebook.com/NON-aux-JO-2024-à-Paris-Appel-à-référendum-1824053984534737/?fref=ts


TWITTER
@NonAuxJO2024AParis


0769401817


ALT