NON aux JO 2024 à Paris

logo

 

Venue du CIO à Paris : un non-événement

La commission technique du CIO vient en France le 18 et le 19 juin. Il y aura des journalistes, des photos, des tweets mais il s’agit d’un non-événement. Tout a été décidé en amont, sans les populations, et ce depuis longtemps.

Non-événement, car le dossier de candidature a été officiellement jeté à la poubelle par Tony Estanguet lui-même – preuve que les promesses faites alors n’avaient d’autre but que de tenter de trouver une acceptation sociale d’une candidature décidée de manière opaque et sans consultation.

Non-événement car le COJO a tranché depuis jeudi dernier, et mis en scène ses arbitrages par la signature d’un Protocole financier avec certaines autorités publiques. Pour autant, les problèmes demeurent. Le COJO se présente comme le bon élève qui évite les dépassements de coûts pointés par l’Inspection générale des finances et en décidant de certaines reconfiguration à la marge du Village olympique. Toutefois, il persiste à oublier les coûts non budgétés, comme celui de la sécurité à l’extérieur de sites olympiques (1 milliard d’euros pour les Jeux de Londres).

Le déficit démocratique reste patent : le fait qu’il n’y ait pas eu de référendum initial permet toutes les libertés concernant les soit-disant « concertations » avec les populations concernées. Tout est désormais bouclé. Il n’est pas tenu compte des oppositions et protestations des élus locaux et des populations. Ainsi, il est certain désormais que l’Aire des Vents à Dugny sera bétonnée et qu’une partie du parc Georges-Valbon à la Courneuve sera sacrifié au village des médias. Le Champs de Mars sera occupé 51 mois pour que les travaux de réaménagement du Grand Palais en vue des JO puissent se réaliser.

La Loi olympique s’applique et cela facilitera, entre autres, la bétonisation de l’Aire des Vents et l’occupation pendant 4 ans du Champ de Mars par une structure « temporaire » du Grand Palais, désormais en travaux pour les JO. Elle permet également que l’argent des Offices public d’HLM soit mobilisé pour la construction du Village olympique et du Village médias. Dans le même temps, les JO seront le prétexte à un vaste (et juteux) chamboulement urbain à Saint-Denis.

La Mairie de Paris tient un double discours : discours écologiques pour les médias, mais acceptation que les remblais de travaux de la ligne 17 “nord” (Saint-Denis – Le Bourget) accélérée pour les JO, puissent être déversés sur les terres agricoles du Triangle de Gonesse.

Le CIO se déplace donc pour vérifier que les autorités publiques françaises ont mis le pays au garde-à-vous afin d’accueillir un spectacle servant de machine à cash aux CIO et aux entreprises sponsors.

L’association NON aux JO 2024 à Paris

http://nonjo2024aparis.neowordpress.fr/
https://www.facebook.com/NonAuxJO2024AParis/?fref=ts
@nojoparis2024
0769401817

Appel pour un référendum
sur la candidature de Paris aux JO de 2024

for the english version, please click below
Call for a referendum on Paris’s bid for the 2024 Olympic Games

Nous, citoyens et citoyennes, n’acceptons pas que la décision de candidature de Paris aux JO 2024 ait été prise sans nous. Les villes de Boston, Toronto, Hambourg, Rome et maintenant Budapest ont renoncé à leur candidature – Hambourg l’a fait par référendum.

Pas de « jeux » de l’Argent, du béton et des sponsors !

Tous les Jeux olympiques se sont révélés ruineux pour les villes candidates.

Les Jeux olympiques ne seront pas la fête du sport mais des sponsors : Le CIO opère une prise de contrôle totale lors des Jeux. Les villes et Etats sont mis sous tutelle pendant la durée des Jeux. Ainsi, à Londres en 2012, une loi d’exception a été votée pour organiser une extraterritorialité en faveur des grandes marques, sponsors du CIO (MacDonald’s, Visa, Coca-Cola…) qui bénéficient également d’une défiscalisation massive.

Les Jeux olympiques seront ceux du béton : Les JO détournent l’argent qui pourrait être utilisé pour des projets sociaux plus utiles (éducation, santé, transports…).
Les Jeux servent de caution pour l’accélération du Grand Paris, projet anti-démocratique et anti-écologique. Privatisation de l’espace public, détournement des budgets publics, opération de propagande en direction des enfants des écoles et jusqu’à l’Université, vecteurs d’une distraction de masse : la liste est longue des reproches à adresser aux JO.
La maire de Paris était contre les Jeux avant de devenir maire, depuis elle a changé d’avis. Cela est contraire à la plus simple honnêteté.

Exigeons la tenue d’un référendum !


PÉTITION
http://www.mesopinions.com/petition/politique/appel-referendum-candidature-paris-aux-jo/28276


FACEBOOK
https://www.facebook.com/NON-aux-JO-2024-à-Paris-Appel-à-référendum-1824053984534737/?fref=ts


TWITTER
@NonAuxJO2024AParis


0769401817


ALT



logo

Call for a referendum on Paris’s bid for the 2024 Olympic Games

Author : Collectif Non aux JO 2024 à Paris
Created the 2017/02/17

A letter to François Hollande, Anne Hidalgo, Valérie Pecresse, Presidents of Departmental Councils and Mayors of Olympics sites cities

We citizens, do not accept that Paris’ decision to be a candidate to the Olympic Games 2024 was taken without consulting us. The cities of Rome, Boston, Toronto, Hamburg and now Budapest have withdrawn their bids and Hamburg has done so by referendum.

We refuse outrageously expensive Olympics Games benefiting the sponsors and construction companies while the taxpayers will be footing the bill.

All the Olympic Games have proved to be ruinous for the candidate cities.

The Olympic Games will not be the celebration of sport but sponsors: The IOC takes full control of the Games. Cities and States are placed under guardianship/surveillance for the duration of the Games. In London in 2012, an extraterritoriality was exceptionally voted to favor the brands, sponsors of the IOC (McDonald’s, Visa, Coca-Cola …).

The Olympic Games will be those of concrete: The Olympic Games misappropriate the money that could be used for more useful projects.

The Games serve as a guarantee for the acceleration of The Greater Paris, an anti-democratic and anti-ecological project. Privatization of public space, embezzlement of public budgets, propaganda operations targeting school children, carriers of mass distraction: the list of what can be held against the Olympics is long.

The mayor of Paris was against the Games before becoming mayor, since she changed her mind. This is contrary to the simplest honesty.

Let’s call for a referendum!


PETITION
http://www.mesopinions.com/petition/politique/appel-referendum-candidature-paris-aux-jo/28276


FACEBOOK
https://www.facebook.com/NON-aux-JO-2024-à-Paris-Appel-à-référendum-1824053984534737/?fref=ts


TWITTER
@NonAuxJO2024AParis


0769401817


ALT